fbpx

Excel vs. GoogleSheet

par Juil 18, 2021

Un nouveau challenger se développe sur le marché des solutions de tableurs et vient concurrencer Excel. Mais Googlesheets est-il vraiment un challenger du niveau d’excel ? Voici un comparatif entre les 2 tableurs :

 

 

En ligne vs. hors ligne

Excel est un logiciel de la suite Microsoft Office qui s’installe en local comme tout autre logiciel. Son fonctionnement est donc possible en mode hors ligne puisqu’il est installé directement sur l’ordinateur, pas besoin de connexion internet. Autre point important, Excel est un logiciel payant.

A l’inverse Googlesheets fait partie des services de la suite Google Drive. Ce n’est donc pas un logiciel qu’on installe mais l’utilisateur travaille en ligne et donc une connexion internet est nécessaire. En revanche, Googlesheets est gratuit. 

 

PARTAGE

Excel peut être partagé comme un fichier que l’on envoie par email ou bien qu’on dépose sur un réseau commun à plusieurs utilisateurs. La fonction de travail simultané est encore peu efficace. A l’inverse, la force de googlesheets est de pouvoir travailler simultanément à plusieurs sur un même fichier. Les modifications s’affichent en temps réel.

 

CAPACITé

Là, Excel marque un gros point ! Googlesheets peut traiter seulement 5 millions de cellules quand Excel peut en traiter plus de 17 milliards !

En revanche, concernant les fonctions avancées, l’analyse statistique, la conception de modèles de données et autres sujets avancés, il est préférable de se tourner vers Excel. En effet, les outils associés tels que Power Query, Power Pivot, VBA et autres, sont très efficaces et malgré l’amélioration des outils de Googlesheets, cette dernière solution n’arrive encore pas à la cheville d’Excel. On note toutefois quelques fonctions pratiques pour le web scrapping et l’importation de données dans Googlesheets (GOOGLEFINANCE, IMPORTDATA, IMPORTXML etc.). Googlesheets permet aussi la connexion avec des API qui sont parfois bien pratiques. Malgré ces modules agréables et fonctionnels, la solution proposée par Google souffre encore de lacunes dans les fonctions avancées. 

Les graphiques sont aussi bien plus aboutis sur Excel que que Googlesheets dont les graphiques sont assez peu personnalisables et dont certaines fonctionnalités n’existent pas.

 

Prise en main

De ce côté, Googlesheets est plus convivial. Les utilisateurs les moins aguerris et les moins demandeurs préféreront les fonctionnalités plus intuitives de cette solution et se sentiront moins perdus qu’au milieu de toutes les fonctionnalités d’Excel. GoogleSheets permet aussi l’enregistrement automatique du fichier, que permet Excel que dans les versions les plus récentes du logiciel. 

  

SECURITé

En termes de sécurité, Excel a fait de gros progrès et Microsoft a réussi à remédier aux soucis de failles de sécurité importantes. Googlesheets est une solution qui nécessite internet et qui peut donc être hackée. Cependant Google a vraiment renforcé la sécurité de son tableur.

 

Utilisation de googlesheets

L’une des formules qui nous a le plus amusé est certainement GOOGLEFINANCE. Nous vous proposons de découvrir cette formule, utile pour tous les investisseurs souhaitant surveiller leur portefeuille sur excel. 

La fonction GOOGLEFINANCE

Ouvrez une Googlesheets. 

GOOGLEFINANCE(ticker ; [attribute] ; [start_date] ; [end_date|num_days] ; [interval])

  • ticker : code mnémonique du titre à prendre en compte. Il est obligatoire d’utiliser à la fois le symbole du marché boursier et le code mnémonique pour obtenir des résultats précis et éviter les écarts. Par exemple, utilisez « NASDAQ:GOOG » au lieu de « GOOG ».

  • attribute [FACULTATIF, price par défaut] : attribut à récupérer auprès de Google Finance concernant le titre désigné par ticker ; il est obligatoire si une date est spécifiée. Pour les données en temps réel, attribute peut avoir les valeurs suivantes :
      1. price : cours en temps réel, différé de 20 minutes maximum.
      2. priceopen : cours à l’ouverture des marchés.
      3. high : cours le plus haut du jour.
      4. low : cours le plus bas du jour.
      5. Etc.
  • [start_date] (FACULTATIF) : date de début de la période pour laquelle vous souhaitez récupérer des données. Si start_date est spécifié alors que end_date|num_days ne l’est pas, seules les données du jour indiqué sont renvoyées.

  • [end_date|num_days] (FACULTATIF) : date de fin de la période pour laquelle vous souhaitez récupérer des données ou nombre de jours pour lesquels récupérer des données à compter de start_date.

  • [interval] (FACULTATIF) : fréquence des données renvoyées, journalière (« DAILY ») ou hebdomadaire (« WEEKLY »).

Pour plus d’informations, cliquez ici https://support.google.com/docs/answer/3093281?hl=fr

Trouver le prix

En A2 se trouve le ticker, le code de l’action ici Air Liquide. EPA = euronext paris et AI = Air Liquide.

Si nous changeons « price » par « name » nous obtenons le nom. 

Nous pouvons ainsi construire un portefeuille avec les données principales et importante. 

Construire un graphique Sparkline de tendance

La fonction sparkline

SPARKLINE(Données; [Options])

Nous pouvons intégrer la fonction GOOGLEFINANCE en attribut données comme par exemple les prix de l’action sur les 30 derniers jours

SPARKLINE(GOOGLEFINANCE(Ticker ; « price » ; TODAY()-30 ; TODAY))

En insérant TODAY()-30 en option [date de début] cela permet d’avoir les données des 30 derniers jours jusqu’à la [date de fin] que nous indiquons être TODAY().

Voici donc un exemple de portefeuilles qui se met à jour en temps réel sur Googlesheets.

Rassemblez les données importantes du cours de bourse d’une action et créez un graphique de l’évolution du cours sur les 5 dernières années. Pour cela, vous aurez simplement besoin du ticker et de la fonction GOOGLEFINANCE. 

Avec cette fonction pour pourrez indiquer en attribut « Price », « Open », « High », « Low », « Closeyest », « PE », « High52 », « Low52 ». 

Il vous suffit ensuite d’entrer la formule 

GOOGLEFINANCE(Ticker;”Price”; TODAY()-(5*365) ;TODAY();”Daily”)

En indiquant cette formule dans une cellule, les données seront chargées dans 2 colonnes et autant de lignes qu’il y a de données (prix). Nul besoin de tirer la formule. 

Vous pouvez ensuite créer un graphique en courbe avec la plage de données créée précédemment. 

Ready to get started?

Apply now, or get in touch