fbpx

Code vs no-code

par Sep 27, 2021

Code vs no-code

On entend de plus en plus parler de low-code ou de no-code par opposition à la programmation classique. La programmation sans code est en plein essor et promet du développement avec zéro ou presque code. C’est quoi le no-code, quels sont les avantages, les inconvénients, que choisir ? On fait le point dans cet article. 

Un peu de précision

Le no-code est une solution qui permet de développer des applications (web, mobile, etc.) sans code. Le no-code promet un développement même avec aucune connaissance en programmation, à travers une interface graphique qui traduit les besoins de l’utilisateur en code pour reproduire l’application imaginée. Vous pouvez créer une application sans la moindre ligne de code.  

Le low-code n’est pas très éloigné du no-code puisque la seule différence réside dans le fait que dans le no-code, le « développeur » va tout de même avoir besoin de renseigner un peu de code (environ 20% à 30% du développement). En pratique, on rencontre plus souvent du low-code que du no-code car il est rare de voir une application développée sans la moindre ligne de code. Pour cette raison, le low-code permettra de créer des applications un peu plus sophistiquées qu’en no-code dont les applications restent assez basiques et ponctuelles. 

Quels sont les intérêts du no-code / low-code

Les intérêts sont multiples, à commencer par la facilité d’utilisation. Cela permet à des utilisateurs de développer leur solution afin de répondre à un besoin ponctuel et simple sans avoir recours à un/des développeur/s. C’est donc une solution qui pourra être moins onéreuse pour toute personne souhaitant développer son application sans connaissance du code. 

C’est aussi le moyen de pallier une pénurie de développeurs. Si les applications les plus simples sont réalisées grâce au no/low-code, les développeurs pourront mobiliser leurs compétences pour des applications plus complexes. Le no-code est une solution à l’engorgement des DSI. 

La simplicité de ces technologies permet aussi aux non-initiés au code de développer des applicatifs rapidement à moindre coût pour booster la productivité de leur entreprise. Sans ce type de technologie, la barrière financière liée au développement aurait peut-être dissuadé certains de créer ces outils, créant donc un manque à gagner de productivité. 

Quels sont les inCONVéNIENTS du no-code / low-code

Le premier inconvénient réside au niveau de la sécurité. Dans un développement classique, l’entreprise dispose du droit de propriété sur l’application créée mais pas avec une plateforme de développement no-code.  De plus, si la plateforme est piratée, c’est potentiellement toutes les applications qui sont piratées. Tout comme la liquidation de la société gérant la plateforme pourrait entraîner des conséquences pour les applications créées. 

Les fonctionnalités sont limitées. Bien qu’à court terme les solutions no-code soient intéressantes, sur le long terme les fonctionnalités sont limitées. C’est donc pratique pour développer une application rapide ou bien un MVP mais si vous désirez créer une application stable et complexe, préférez le développement classique.  

L’avenir du no-code

Selon les études de ResearchAndMarkets, le marché pesait +4 milliards $ en 2017 et dépassera 27 milliards $ en 2022. Pour Forrester, pour la période 2016-17, le low code a généré 3,8 milliards $ et atteindra 15 milliards $ en 2020.

Ready to get started?

Apply now, or get in touch